Photo de travailleurs qui manipulent en toute sécurité des matériaux de construction contenant de l’amiante.

Jusqu’aux années 1990, l’amiante était utilisé pour l’isolation des bâtiments et des maisons contre le froid et le bruit, de même que pour l’ignifugation.

Il est maintenant bien établi que les particules d’amiante en suspension dans l’air peuvent avoir des effets néfastes sur la santé des occupants d’un bâtiment et celle des personnes qui manipulent des matériaux contenant de l’amiante pendant l’installation, l’entretien ou la démolition. Ces matériaux pourraient libérer des particules d’amiante s’ils étaient endommagés, coupés ou percés.

Le gouvernement du Canada reconnaît que l’inhalation de fibres d’amiante peut causer le cancer et d’autres maladies, et que les risques pour la santé liés aux matériaux contenant de l’amiante ne sont plus tolérés par la population canadienne. Le Règlement interdisant l’amiante et les produits contenant de l’amiante est entré en vigueur le 30 décembre 2018.

Les modifications apportées aux éditions 2015 du Code national du bâtiment et du Code national de la plomberie ont été présentées pour examen public à l’automne 2017. Les comités permanents respectifs ont examiné les commentaires reçus et ont recommandé de supprimer tous les renvois aux matériaux contenant de l’amiante comme solution acceptable dans les exigences des codes et les annexes. Le Comité permanent sur les installations de CVCA et la plomberie de la Commission canadienne des codes du bâtiment et de prévention des incendies examine actuellement une nouvelle norme du Groupe CSA pour remplacer les tuyaux et raccords en amiante-ciment utilisés dans les réseaux d’évacuation et de ventilation avec l’intention d’instaurer la nouvelle norme dans les prochaines éditions des publications de Codes Canada, prévues pour 2020.

Source: Innovation en Construction, Santé, sécurité et bien-être, Gouvernement Canada.